A l'automne 2011, Jefferson Desmoulains crée TRACES Compagnie.

 

La première pièce créée est En Corps Vide, solo écrit et interprété par Jefferson Desmoulains. Dans ce spectacle, il oriente son travail vers une forme scénique où la parole se nourrit du corps en mouvement et pose pour la première fois la question de l'héritage. Ce projet a vu le jour en janvier 2012, au Théâtre de la Chapelle Saint-Louis – Rouen.

 

En 2013, la compagnie propose sa deuxième création, Electre ou La Furie des Chiennes, d'après Eschyle et Sophocle. Avec ce projet, Jefferson Desmoulains fait appel à l'un des mythes fondateurs de notre civilisation pour questionner notre monde contemporain et ses systèmes, tout en mettant de nouveau en lumière un frère et une soeur qui se battent pour exister contre le poids d'un passé de famille trop lourd. Ce projet a été soutenu par la Scène Nationale Evreux Louviers et le théâtre de Duclair, avec lequel des actions ont été menées dans les collèges alentours.

 

En 2014, Jefferson Desmoulains a souhaité travailler un spectacle destiné au jeune public, Du Temps que les Arbres Parlaient d'Yves Lebeau. Le spectacle est créé en octobre 2014 au Théâtre en Seine – Duclair et tourne par la suite à Rouen et à Gisors dans le cadre de la programmation de la Scène Nationale Evreux Louviers. Cette dernière accueillera de nouveau le spectacle sur la saison 2015/2016, au Grand-Forum à Louviers puis au Cadran à Evreux, ainsi que l’Espace Culturel François Mitterrand à Canteleu (76).

 

A partir de septembre 2015, Jefferson Desmoulains engage un projet de triptyque sur la notion du rêve. Le premier volet de ce projet, A quoi tu rêves ?, sera un spectacle conçu pour jouer dans les établissements scolaires. Viendront ensuite  Etrange qu'à cause du noir il nous faille perdre la tête, la nuit, librement adapté du conte d'Andersen La Reine des Neiges puis la création d'Ivresse de Falk Richter. La volonté de Jefferson Desmoulains autour de ce projet est de faire entrer dans ces trois pièces la technicité du numérique comme outil du rêve. Travailler ces outils, en les entremêlant à ceux du théâtre et rendre invisibles les fils de l’artisanat, pour que les univers de la fiction rendent le rêve palpable, accessible, possible.

 

TRACES Compagnie souhaite lier sa démarche de création à la transmission envers des publics amateurs, enfants, adolescents, ou adultes. Comme un cheminement logique, cet acte de passation à l'autre est indispensable à Jefferson Desmoulains pour concevoir son propre travail de plateau. La transmission lui permet de ne jamais perdre de vue ce qui se passe dans notre monde, à l'extérieur du théâtre, et ce que peut être l'être humain, dans sa complexité et dans les variations de ses âges.

© TRACES Compagnie 2016